UN VOYAGE DANS MES LIVRES

DE VIGAN


"Les gratitudes" de Delphine de VIGAN

 

DSCN5060

 

 

 

 

Qui ne connaît pas Delphine DE VIGAN, cette romancière, scénariste et réalisatrice née en 1966 ?

 

Auteure de nombreux ouvrages, elle a obtenu plusieurs prix : le Renaudot et le Goncourt des lycéens notamment.

 

Je crois avoir lu tous les livres qu’elle a publiés :

 

— « les jolis garçons »,

— « un soir de décembre »

— « no et moi »,

— « rien ne s’oppose à la nuit »

— «  sous le manteau »

— « les heures souterraines »

— « d’après une histoire vraie »

— « les loyautés »

 

et dernièrement            « les gratitudes »

 

 

 

Résumé :

 

— L’arrivée d’une personne âgée Michka atteinte de la maladie d’Alzheimer contrainte de finir sa vie dans un EPAD.

 

— et sa façon d’exprimer sa gratitude quand les mots s’entrechoquent et s’envolent.

 

 

 

Je suppose que chaque lecteur méditera différemment sur le contenu de ce livre.

 

 

Les amoureux de Delphine de VIGAN ne vont pas apprécier l’avis que je porte sur ce roman.

 

Ils vont m’en vouloir !

 

 

 

 

J’ai visité pendant quelques années des membres de ma famille contraintes de finir leur existence dans ce genre de structure souvent pour des raisons de santé.

 

La pathologie de Michka est correctement décrite.

 

Par contre, je ne retrouve pas l’atmosphère qui règne dans ce type d’établissement.

 

Dans un EPAD, il se passe beaucoup de choses et il y avait matière à raconter pour camper avec plus de vérité les différentes personnes qui y travaillent et qui y résident.

 

D’autant que le mot MERCI est un mot important et dans ce roman il manque un peu d’épaisseur.

 

Cependant, à la fin du livre quelques phrases ont retenu mon attention :

 

  • "vieillir, c'est apprendre à perdre".

 

  • "Elle commence une phrase et déjà les mots lui manquent, elle bascule, comme on tombe dans un trou".

 

  • "Ce qui me frappe, ce qui m'assaille même, c'est à quel point, en l'espace de quelques semaines, elle a changé."

 

  • "Elle est vieille".

 

  • "Cette fois, ça y est".

 

 

 

 

Je laisse aux internautes le soin de m’expliquer leur ressenti qui ne correspond peut-être pas au mien.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


19/01/2021
0 Poster un commentaire