UN VOYAGE DANS MES LIVRES

LUCCIN Pierre - "La taupe"

 

Cet écrivain est né le 27 mai 1909 et il est mort le 3 janvier 2001.

 

Il débute comme steward sur des transatlantiques avant de publier plusieurs romans et d’exercer de nombreux métiers dont celui de vigneron.

 

 

Oeuvres de Pierre LUCCIN

 

  • La Confession impossible,

  • Jacinthe,

  • Le Marin en smoking,

  • Pierrillot, suivi de trois nouvelles,

  • La Colère des albatros, suivi de trois nouvelles,

  • Les Voyages de Jean l’Aventure,

  • Le Sanglier,

 

 

 

 

 

31YX8qiNNPL

 

 

 

 

 

 

Résumé de « la taupe »

 

D’abord, il y a Inès Lagarosse, surnommée « la taupe », vieille fille.
Puis Bernard, son frère, un bel homme chasseur de femmes et de gibiers qui se laisse vivre dans son domaine qui tombe en ruine. Une situation qui ravit les autres propriétaires qui attendent avec impatience que le domaine se vende.

La vie s’écoule loin de la guerre.

Il y a aussi Cadichon, Grain de Mil qui passent leur temps à observer, à commenter le quotidien des gens qu’ils côtoient.

 

Et puis, le domaine voisin est racheté par une Parisienne, une certaine Juliette, apparemment célibataire et riche. Un détail qui intéresse d’autant plus Inès qu’elle y voit la solution à leurs problèmes d’argent. Il suffirait pour cela que son Bernard séduise Juliette et se marie avec elle.

 

Avec Juliette, Bernard va découvrir une femme différente de celles qu’il avait l’habitude de culbuter. Son charme l’enchante chaque jour davantage. Pour lui plaire, il s’humanise, s’occupe de son domaine et de celui de Juliette qui finit par consentir à l’épouser. Seulement, il y a Inès qui souhaiterait s’installer avec eux.

Bernard ne veut pas, ne veut plus, car il voit sa sœur avec son âpreté, son aveuglement, sa mesquinerie.

 

 

 

 

 

Je laisse le soin aux internautes de poursuivre la lecture de ce livre qui rappelle par certains aspects Marcel Aymé, Romain Rolland et François Mauriac.

 

 

Originaire de la même région que ce dernier, Pierre LUCCIN affiche un style plus solaire que celui de François Mauriac même s’il évoque des sujets identiques  : la terre, la vigne, l’argent, l’amour, les liens familiaux.

 

Ceux qui apprécient l’écriture des romanciers indiqués ci-dessus aimeront retrouver quelques figures de style qui prouvent que Pierre LUCCIN a été influencé par ces trois écrivains.

 

 

« La taupe » de Pierre LUCCIN,  décrit la façon de vivre et de penser au XXe siècle dans la région de l’entre-deux-mers à une vingtaine de kilomètres de Bordeaux.

 

 

Ce roman m’avait été offert lors de sa réimpression par Monsieur Franck Dubourdieu de bordeauxclassicwine,   auteur lui-même de passionnants et intéressants livres techniques sur le vin.

 

Je l’en remercie, car la relecture de « la taupe » m’a fait voyager à nouveau dans notre beau et prestigieux vignoble bordelais !

 

 

 

 

Un  avis qui n’engage que moi !

 

 

 

 

 





24/10/2022
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres