UN VOYAGE DANS MES LIVRES

BERBEROVA


"Le livre du bonheur" de Nina BERBEROVA

512S77KMAHL

 

 

 

 

Résumé :

 

 

En 1923, le suicide d’un jeune et célèbre violoniste Sam Adler dans une chambre du Grand Hôtel à Paris plonge une jeune femme d'origine russe, Véra, dans un profond désarroi.

 

La lettre que lui a laissée Sam Adler pour expliquer ce geste dramatique réveille la mémoire de la jeune fille.

En fait, il s’agit de son ami d’enfance.

Devant son cadavre, Véra se souvient  de la gamine qu’elle était alors avec cette recherche de l’amour absolu et de ce besoin de se sacrifier.

 

Elle se rappelle son passé d’enfants à Saint-Pétersbourg avec Sam Adler puis de sa vie à Paris où elle avait échoué après la révolution russe de 1917.

En évoquant les phrases écrites par Sam Adler sur ses déceptions d’adulte tant sentimentales que professionnelles, elle les compare à ses propres errances.

 

 

 

 

 

 

 

En lisant cet ouvrage, j’ai songé à ce que disent les gens de « l’âme russe ». Un sens du tragique qui se retrouve chez : Tolstoï, Fiodor Dostoïevski, Tourgueniev et tant d’autres.

 

Il y a dans cette littérature une démesure que je peine à exprimer avec mes mots. La pauvreté de mon vocabulaire ne pourrait pas restituer ce qu’il y a de particulier chez les auteurs russes. Pour en prendre conscience, il faut les avoir lus.

 

 

 

 

 

 

Autre livre de cet auteur :

 

"La résurrection de Mozart" de Nina BERBEROVA

 


05/07/2021
0 Poster un commentaire

"La résurrection de Mozart" de Nina BERBEROVA

content

 

 

 

 

 

 

 

J’ai souhaité après la lecture et la relecture de « l’anomalie »  -

 

d’Hervé Le Tellier, revenir vers une littérature non pas plus accessible,

 

mais plus reposante.

 

 

J’ai donc repris le tri de mes livres.

 

Avant de les distribuer, il m’arrive parfois d’en relire certains.

 

Ce fut le cas pour un ouvrage d’une centaine de pages plus proche de la

 

nouvelle que du roman.

 

 

 

 

 

Il s’agit de « la résurrection de Mozart ».

 

Que le lecteur ne s’étonne pas s’il ne rencontre pas Mozart dans les pages de

 

ce roman écrit par Nina BERBEROVA, une écrivaine russe née en 1901 et

 

morte en 1993.

 

 

Cette auteure vécut dans plusieurs villes notamment Berlin et Paris puis

 

s’établit aux États-Unis.

 

 

Elle connut un grand succès surtout à la fin de sa vie et la plupart de ses

 

œuvres furent publiées en France à titre posthume.

 

 

 

 

 

 

Résumé :

 

Plusieurs émigrés russes bavardent dans un jardin près de Paris à la fin de

 

l’été aux premiers jours de la guerre de 1940.

 

Par touches successives, l’auteure décrit l’arrivée des premiers fuyards, des

 

troupes en déroute.

 

À la fin, elle évoque sans s’attarder l’hébergement dans sa maison d’un

 

inconnu qui se dit musicien.

 

Il partira d’ailleurs sans laisser de trace lorsqu’elle lui apprendra qu’il ne peut

 

pas rester chez elle.

 

Une histoire sans prétention dont le seul avantage est de restituer une

 

ambiance vue par des émigrés russes riches, obligatoirement différente de

 

celle des Français.

 

 

 

 

 

 

 

Autre livre de cet auteur :

 

"Le livre du bonheur" de Nina BERBEROVA

 

 

 


17/02/2021
0 Poster un commentaire