UN VOYAGE DANS MES LIVRES

GERMAIN Sylvie - "Chanson des mal-aimants"

Pour en savoir plus sur l'auteure, cliquer sur :

 

SYLVIE GERMAIN, l’écrivaine menacée sur les réseaux sociaux - Bac 2022

 

 

 

 

 

4118VQZR3TL

 

 

 

 

 

Résumé :

 

Le personnage principal est abandonné à la porte d’un couvent. Il s’agit d’un bébé de sexe féminin, albinos et sans identité. Les religieuses se chargeront de lui en donner une. Mais, elles  chasseront cette petite pour la placer chez la veuve d’un fusillé avec quelques enfants qui attendent en vain que leurs parents reviennent de la guerre.

Grâce à Antonin, un instituteur, elle apprendra à aimer les mots et à acquérir des connaissances qui lui serviront plus tard.

Puis, elle échouera dans une auberge où le propriétaire voue un culte au loup. Mais un drame surviendra et elle devra à nouveau changer d’employeur.

Elle obtiendra un poste grâce à son expérience professionnelle et à son goût pour la lecture, mais la mort frappera sa patronne.

Contrainte de se trouver un nouveau travail, elle sera tour à tour servante dans plusieurs hôtels, dans un bordel, dans un bistrot de gare. Toujours ,des événements tragiques l’inciteront à partir.

C’est ainsi qu’elle se retrouvera à Paris, où elle côtoiera des gens inquiétants. Elle chantera dans la rue avec un orgue Barbarie.

Mais, un jour, elle cessera de parcourir la France pour revenir dans les montagnes pyrénéennes de sa petite enfance.



 

 

"Chanson des mal-aimants" m’a intrigué.

 

Comme dans « Magnus », figurent dans cet ouvrage plusieurs thèmes : l’importance de la mort, de la solitude, et des drames qui font le devenir d’un individu. Des constantes que j’avais déjà notées dans « Magnus ».

 

Quelques-unes de mes relations se sont étonnées qu’une seule personne accumule autant de malheurs.

 

Et pourtant, dans la vraie vie, j’ai rencontré des êtres marqués par le destin de leur naissance à leur mort.

 

Mais pour le savoir encore faut-il prendre le temps de s’arrêter pour les écouter ?

 

 

 

Comme dans « Magnus, sont présentes des descriptions magnifiques sur la nature et des passages intéressants sur la religion. Dieu est évoqué lorsque les circonstances s’y prêtent. Une phrase revient souvent : “Reste avec nous, Seigneur, car le soir tombe ‘.



 

 

Mais, même si l’écriture est belle, poétique, avec un vocabulaire d’une richesse incontestable, j’ai cherché à comprendre ce qu’avait trouvé ce personnage à la fin de sa vie dans ses montagnes. Est-ce Dieu ? Est-ce la nature ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La lecture est un voyage que personne ne vit de la même façon.

 

Pour approcher au plus près les écrivains que nous aimons, il faut lire et relire plusieurs de leurs ouvrages.

 

Et puis, il faut oser prendre des chemins littéraires inconnus, et parfois éloignés des modes véhiculées par les médias.

 

 

 

 

 

 

Cet avis n’engage que moi  bien sûr !











 



14/07/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres