UN VOYAGE DANS MES LIVRES

GERMAIN Sylvie - L'écrivaine menacée sur les réseaux sociaux - Bac 2022

Elle est née le 8 janvier 1954

 

 

 

Sylvie_Germain_(2019)

 

 

 

 

 

 

 

La sidérante polémique survenue en juin 2022 lors des épreuves anticipées de français du baccalauréat général au sujet d’un extrait proposé en commentaire de texte m’oblige à réagir.

 

D’autant qu’il s’agit du livre « Jours de colère » de Sylvie GERMAIN   pour lequel cette dernière a été menacée, invectivée sur les réseaux sociaux avec une rare violence par certains élèves mécontents de ne pas  comprendre ce qu’ils lisaient.

 

Face à ce harcèlement, qu’elle qualifie d’« aussi absurde qu’affligeant », l’auteure répond qu’elle « espère que cette flambée de rage, où comme toujours le mimétisme et le goût de la surenchère électrisent la meute, va retomber aussi vite qu’elle a éclaté. »

 

 

Sylvie GERMAIN a déclaré ne pas se sentir « concernée personnellement. »

Avant de poursuivre : « Je suis plutôt inquiète du symptôme que cela révèle. C’est grave que des élèves qui arrivent vers la fin de leur scolarité puissent montrer autant d’immaturité, et de haine de la langue, de l’effort de réflexion autant que d’imagination, et également si peu de curiosité, d’ouverture d’esprit. »  .



 

 

J’ai lu dans la presse ce qui se disait sur cet incident.

 

Je partage son point de vue et déplore comme beaucoup de mes relations qu’une partie de la jeunesse succombe à la facilité et s’installe dans une médiocrité navrante où le langage SMS remplace la richesse de notre vocabulaire.

 

Si les mots disparaissent que restera-t-il pour s’exprimer ?

 

Les grognements ? Les coups ?

 

La question se pose surtout quand on lit ce qui s’échange sur internet !

 

 

 

Ces élèves m’ont incité à relire les quatre ouvrages que j’avais conservés dans ma bibliothèque.

 

Mais avant de les résumer, je tiens à présenter quelques-uns des titres publiés par Sylvie GERMAIN :

 

 

 

Le Livre des nuits, 1985

. A la table des hommes, 2015,

Le vent reprend ses tours  2019,.

 

 

 

 

 

 

Ironie du sort, mon prochain article sur cette écrivaine portera sur

« MAGNUS » paru en 2005 et qui avait reçu à l'époque le prix Goncourt des lycéens.

 

Ceci prouve que certains étudiants connaissent encore la signification de certains mots de notre belle langue française.

 

 

Il y aurait  beaucoup à dire sur ce sujet. Mon but n'est pas de polémiquer, mais de permettre à mes lecteurs de découvrir  ou de redécouvrir des auteurs.

 

 

 

Dans la vie, il est préférable d’être le plus mauvais parmi les meilleurs que d’être le meilleur chez les plus mauvais.

 

 

 

 

Une remarque à méditer et qui n’engage que moi bien sûr !

 

 

 

 



12/07/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres