UN VOYAGE DANS MES LIVRES

UN VOYAGE DANS MES LIVRES

HUSTVEDT Siri - "Un été sans les hommes"

Elle est née le 9 février 1955 dans le Minnesota.

 

C'est une écrivaine américaine, une poétesse et essayiste.

Elle est aussi chargée de cours en psychiatrie à l'université Cornell.

 

C'est également l'épouse de Paul AUSTER décédé le 30 avril 2024

 voir mon lienAUSTER Paul - "Brooklyn Follies"

 

 

 

 

71A7XYhgE-L

 

 

 

 

Résumé

 

Mia est poétesse. Elle est mariée à Boris, un neuroscientifique qui entretient une liaison avec une jeune Française que Mia appelle « la pause ».

 

Mia ne supporte pas cette situation. Elle fuit New York pour se réfugier dans une maison de retraite du Minnesota où sa mère vit depuis le décès de son époux. En se rapprochant de sa mère, elle a l'intention de soigner la grave dépression dont elle souffre depuis sa rupture d'avec Boris.

Pendant son séjour dans la maison de retraite, elle observe le petit groupe de veuves octogénaires qui gravitent autour de sa maman.

Près de chez elle, elle fait la connaissance de Lola, et de ses deux enfants, épouse délaissée par un mari instable, violent et colérique.

 

Elle s'intéresse aussi au cheminement de sept adolescentes dans un atelier d’écriture poétique qu’elle a créé pendant l’été.

 

Elle reçoit la visite de sa petite sœur Béa et de sa fille unique Daisy, actrice de théâtre. Pour tenter de s’extraire de son état dépressif, elle consulte régulièrement un médecin.

Tous ces échanges l'aideront à reprendre goût à la vie et peut-être à retrouver Boris autrement.

 

 

 

 

Que dire ?

 

J’avais apprécié la construction de "Tout ce que j'aimais".

 

J’avoue avoir été désarçonnée par la relecture de « un été sans les hommes" comme je l’avais  déjà été  il y a quelques années.

 

J’avais eu l’impression de ne pas avoir compris à l'époque où voulait en venir Siri HUSTVEDT.

Mon ressenti est identique aujourd’hui.

 

Il y a à mon sens trop de références qui concernent la culture américaine et pour lesquelles je manque de connaissances. À l’exception de quelques noms d'écrivains américains, tout ce qui est relatif à la poésie m’est inconnu.

Il y a aussi trop de personnages, trop d'histoires du présent et du passé qui se mélangent.

 

La couverture du livre est belle, le titre est évocateur, mais le contenu de ce roman n’a pas correspondu à mes attentes.

 

Siri HUSTVEDT a-t-elle souhaité mélanger sa propre vie avec celle de son héroïne ?

Une question que je me pose, mais pour laquelle je n'ai toujours pas la réponse.

 

 

 

 

Cet avis n’engage que moi.




26/05/2024
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres