UN VOYAGE DANS MES LIVRES

PERRIN Valérie - "Les oubliés du dimanche"

 

M02253071161-large

 

 

 

 

 

 

« Les oubliés du dimanche »

 

  • est le premier roman de Valérie PERRIN.

 

  • Il a été récompensé par une dizaine de prix notamment par :
  • le prix national Lions de littérature 2016

  • le prix Chronos 2016

  • le prix intercommunal Lire Elire 2016

  • le prix Poulet-Malassis 2016

  • puis en 2018 avec une réédition en poche, le prix Choix des libraires Littérature.

 

  • Pour la petite histoire, Valérie PERRIN est la femme de Claude Lelouch. 

 

 

 

  • Résumé :

 

  • Justine a 21 ans.

  • Depuis la mort de leurs parents respectifs, Justine et son cousin Jules vivent chez leurs grands-parents.

  • Son cousin Jules veut devenir architecte.

  • Justine exerce avec amour le métier d’aide-soignante dans une maison de retraite appelée « Les Hortensias ». Là, elle noue une relation privilégiée avec une des résidentes, Hélène qui lui livre progressivement des morceaux de sa vie, mais aussi avec le petit-fils de cette centenaire à qui elle promet de donner le carnet dans lequel elle consigne ce que lui raconte Hélène.

  • Mais les révélations d’Hélène amènent Justine à se poser des questions sur les circonstances de la mort de ses propres parents et des parents de son cousin.

  • Un drame que les grands-parents évitent d’évoquer.

  • Volontairement, je ne dévoilerai pas la fin qui fait de ce livre un petit bijou.

 

 

 

  • Personnellement, j’ai lu deux fois « les oubliés du dimanche ».

 

  • La première fois, aspirée par le déroulement des événements, j’ai avalé les pages.

  • J’avais le souffle coupé par la course que je venais d’entamer dans cette histoire construite comme un scénario de film.

 

  • Plus tard, je l’ai relu pour m’attarder sur les passages qui m’avaient intéressée, mais aussi pour mieux comprendre la construction du récit.

 

  • Je voulais noter sur un carnet toutes les phrases qui m’avaient touché pour les partager avec mon entourage.

 

  • Il y en avait tellement que j’ai préféré abandonner le projet.

 

  • J’ai admiré l’imagination de l’auteure qui a écrit cette histoire comme un immense puzzle.

 

  • Le quotidien des Epad est décrit avec un certain humour, de la tendresse, de la cocasserie, de la sensibilité, de l’objectivité et cela avec poésie même quand celle-ci côtoie un langage cru.

 

  • Je n’oublie pas non plus la partie du récit qui concerne la guerre et des conséquences qui modifièrent la vie d’Hélène.

 

 

  • Ce livre addictif est véritable hymne à l’amour avec un grand A.

 

  • L’amour pour les autres, pour un ou pour une amoureuse.

 

 

  • Je comprends que cette auteure ait obtenu autant de prix !

 

 



 

 





17/01/2021
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres