UN VOYAGE DANS MES LIVRES

ORSENNA Erik - "La grammaire est une chanson douce" et "les chevaliers du subjonctif"

Cet auteur est né en 1947.

 

Il réalisa un parcours professionnel brillant.

Il sera notamment la plume de François Mitterrand et restera son conseiller culturel de 1983 à 1984.

 

En 1998, il deviendra membre de l’Académie française.

 

De 1974 à 2023, il publiera un nombre impressionnant d’ouvrages.

 

Parmi, l’un d’entre eux « L’exposition coloniale » recevra le Prix Goncourt et le Prix Goncourt des lycéens en 1988.

 

Je commenterais ultérieurement dans ce blog ceux qui figurent dans ma bibliothèque et qui donnent une autre idée du talent de cet auteur.

 

 

J’ai choisi pour que les lecteurs comprennent ma chronique sur l’importance de la lecture : HYMNE à la LECTURE - Offrez un livre !

 

de commenter « La grammaire est une chanson douce »

 

 

 

91UTPSgTjDL

 

 

 

 

Résumé :

 

C’est un joli conte pour les enfants ou une fable philosophique pour les adultes qui met en scène Jeanne et son jeune frère Thomas.

 

Lors d’un voyage, leur bateau fait naufrage sur une île.

 

Seuls rescapés, ils seront accueillis par Monsieur Henri, un musicien qui dispersera les mots autour d’eux. Certains ressusciteront après avoir été oubliés alors que d’autres, trop vivants, seront négligés. Ces mots rencontreront les adjectifs, les articles, les adverbes, le masculin, le féminin, le singulier, le pluriel pour devenir de prodigieux outils de communication.

 

Mais les deux enfants emprunteront des chemins différents.

 

Déroutant au début, le lecteur adulte se laisse prendre à la magie de ces mots qui mènent une étrange existence.

 

Un ouvrage qu’il faudrait recommander à tous les professeurs pour expliquer aux élèves d’une façon ludique le rôle des mots, mais aussi celui des serviteurs qui aident à construire une phrase.





 

« Les chevaliers du subjonctif » 2003

 

 

 

41SudABBQFL

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour compléter la leçon, Jeanne et Thomas s’attaquent aux subjonctifs.

 

Ils lui livreront une bataille sans merci.

 

 

Moins intéressant que « La grammaire est une chanson douce », il dépoussière cependant la façon d’aborder la conjugaison avec l’espoir de la rendre plus attrayante à tous ceux qu’elle rebute.

 

 

 

 

Avec ces deux chroniques se termine l’année 2023.

 

Je souhaite à tous de passer de belles fêtes, d’aimer leurs proches, et de les chérir tant qu’ils sont encore vivants !

 

 

 

Lisez ! Soyez curieux !

 

 

 






25/12/2023
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres