UN VOYAGE DANS MES LIVRES

WIAZMSKY Anne - "Un saint homme"

 

Rares sont ceux qui associent Anne WIAZMSKY à son grand-père François MAURIAC.

En fait, elle est la fille de Claire Mauriac, elle-même fille de François Mauriac.

 

Née le 14 mai 1947, Anne WIAZMSKY est morte le 5 octobre 2017. Elle fut écrivaine, comédienne et réalisatrice.

 

 

 

Pour ceux qui ne la connaissent pas, elle était l’épouse de 1967 à 1970 de Jean-Luc Godard.

 

En 1965, Robert Bresson lui confiera le rôle principal dans « Au hasard Balthazar ». Sur les lieux du tournage, elle rencontrera Jean-Luc Godard.

Sa carrière d’actrice, de réalisatrice et de femme pourrait faire l’objet d’un livre tant elle fut intense, mouvementée et diverse.

 

 

À partir de 1988, elle publie surtout des récits autobiographiques.

 

 

 

 

 

41DgWZCBKpL

 

 

 

 

 

 

Résumé

 

 

Difficile de résumer un livre qui raconte surtout le souvenir laissé par le Père Deau, un prêtre qui fut son professeur de Français-Latin au Venezuela où elle vécut.

Au fil des pages, elle déroule dans un certain désordre pour celui qui n’a pas lu ses précédents ouvrages l’histoire de sa famille, de son enfance à son adolescence.

 

 

 

 

 

Qu’ai-je retenu ?

 

L’influence exercée sur elle par le Père Deau sur le plan intellectuel et spirituel ainsi que les encouragements qu’il lui prodiguait et qui ont dû contribuer à développer son goût pour l’écriture.

 

Ce roman prouve combien cette amitié fut exceptionnelle entre ces deux êtres. Ils se perdront de vue, mais se reverront un jour pour à nouveau se quitter et se revoir et toujours avec un immense plaisir.

 

 

 

J’avais lu cet ouvrage il y a déjà quelques années, mais j’en avais oublié le contenu.

 

En le reprenant dans ma bibliothèque, j’ai retrouvé avec joie l’ombre de François Mauriac à Malagar dans sa propriété du Bordelais.

 

J’avais conservé ce roman, car il évoquait un auteur que j'admire et un lieu que je connais.

 

Le style de cette écrivaine est agréable et facile à comprendre pour ceux que les difficultés de la langue française rebutent.

 

Cependant, comme beaucoup d’autres personnes de mon entourage, je me pose une question : aurait-elle été publiée si elle n’avait pas été la petite fille de François Mauriac ?

 

 

Cet avis n'engage que moi bien sûr !

 

 

 

 

 

 

 



23/06/2022
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres