UN VOYAGE DANS MES LIVRES

"Cela s'appelle l'aurore" d'Emmanuel ROBLES

 

 

Cet écrivain est né en 1914 en Algérie. Il est mort en 1995 en France.

 

Romancier, dramaturge, nouvelliste, poète, il obtint plusieurs prix :

 

– Prix Femina 1948

– Prix Eugène Carrière 1953

– Prix Broquette-Gonin 1964

– Prix Paul-Hervieu 1966

 

 

Pour « Cela s’appelle l’aurore », il reçut le Prix Eugène Carrière de l’Académie française en 1953, un de ses meilleurs romans.

 

 

 

 

 

41i6E7+1bmL

 

 

 

 

 

 

Résumé

 

En Sardaigne, un docteur italien Valério se dévoue corps et âme pour soigner les pauvres qui vivent sur l’île.

Sa femme Angela, gâtée par sa famille, de santé fragile, ne supporte pas l’existence que lui impose la profession de son mari et décide de se reposer dans les Alpes afin de se rétablir.

Pendant cette période, il s’éprend de Clara.

 

Mais, un drame va bouleverser sa vie quand une de ses patientes décède et que l’époux de cette dernière tue le patron qui allait les expulser de leur logement.

 

Recherché pour meurtre, l’époux, un certain Sandro se réfugie chez Valério.

 

Cette situation amène Valério à se poser des questions sur sa propre vie. D’autant que sa femme envisage de revenir et que son beau-père songe à lui faire quitter la Sardaigne pour Naples.

 

C’est quand son beau-père apprendra que son gendre cache Sandro que les choses se gâteront. La femme de Valério et son beau-père repartiront pour l’Italie laissant Valério orienter sa vie comme il le souhaite

 

Le suicide de Sandro réglera définitivement les problèmes de Valério avec la justice et avec ses interrogations sur sa vie amoureuse.





En lisant ce récit, j’avais presque l’impression de voir les paysages, les personnages, de les entendre aussi.

 

Ce drame court rédigé dans un style simple met en scène un médecin qui soigne surtout les gens pauvres et qui pour sauver un homme transgresse les conventions d’une société rigide en le cachant chez lui.

 

Déchiré entre ce qui lui reste de tendresse pour sa femme, d’amour pour sa maîtresse, et de fidélité à ses principes d’homme,  Emmanuel ROBLES   nous livre une histoire poignante et fort bien écrite.

 

 

 

 

 



11/04/2021
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres