UN VOYAGE DANS MES LIVRES

ROUAUD Jean - "Les champs d'honneur"

Il est né en 1952 

 

Il a reçu le Prix Goncourt en 1990 pour son premier roman : « Les Champs d’honneur ».

 

 

 

51S7drPcIkL

 

 

 

 

 

Résumé :

 

Il s’agit d'une narration qui concerne l’histoire d’une famille impliquant le père (Joseph), la grand-tante (Marie), le grand-père maternel (Alphonse).

Elle se déroule d’une façon assez anarchique dans la Loire inférieure.

Quand ces personnages décèdent, le narrateur utilise aussi le souvenir de Joseph et Émile, les grands-oncles disparus en 1916 pour évoquer le temps qui passe, la famille, la mémoire, la guerre, la vie, la mort.

Il tente ainsi de ressusciter l’histoire de sa propre famille dans les années soixante avec des mots simples, humoristiques et tendres.

 

 

 

 



Jean ROUAUD a aussi publié

 

— « Des hommes illustres » un roman centré surtout sur la vie de son père

–  « Le monde à peu près » un livre qui évoque ses études

— « Pour vos cadeaux » un ouvrage consacré à sa mère.





Même s’il ne se passe rien de particulier dans « Les champs d’honneur » le lecteur s’amuse lorsque le narrateur raconte les facéties du grand-père avec sa 2 CV.

 

Il s’étonne tout autant en lisant un passage sur la pluie. « Et preuve que nul n’en veut à cette pluie, les cheveux dégoulinants, on se regarde en souriant. Ce n’est pas la pluie, mais une partie de cache-cache, un jeu du chat et de la souris. D’ailleurs, le temps de reprendre son souffle et le ciel a retrouvé son humeur bleutée. Une éclaircie, vous avez déjà pardonné. ».

 

 

La fluidité de cette écriture restitue certaines scènes qui réveillent des souvenirs joyeux, nostalgiques, tendres, chez ceux qui pensaient les avoir oubliés. Ils leur parlent d’une époque qu’ils ont connue.

 

Jean ROUAUD n’est pas Victor Hugo, mais il possède le don de transformer un récit en images pour décrire une façon de vivre qui fait partie d’un siècle bien différent de notre début de XXIe siècle.



Pour la petite histoire, dans un Laboratoire, je lisais « les champs d’honneur » en attendant mon tour. L’employé qui m’a reçu qui n’était pas un vieux monsieur, mais un homme érudit, m’a immédiatement parlé de cet auteur ravi d’échanger avec quelqu’un qui le connaissait.

Il m’a avoué avoir lui aussi relu comme moi ce livre pour le plaisir de se plonger dans un bain de fraîcheur.

 

 

Chaque livre est une rencontre.

Jean ROUAUD m’a permis de bavarder avec une personne qui a exprimé sa tendresse  et son souhait de le voir figurer un jour dans les programmes scolaires.

 

 

 

Un avis que je partage et qui n’engage que moi bien sûr.



 

 

 

 

 

 

 

 





31/07/2022
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres