UN VOYAGE DANS MES LIVRES

GIROUD Françoise - "Mon très cher amour"

 

517H9R7APBL

 

 

 

 

 

Françoise GIROUD

 

Elle est née le 21 septembre 1916 et elle est morte le 19 janvier 2003.

 

Ce fut une journaliste, écrivaine et femme politique française importante.

 

Ses talents multiples nécessiteraient plusieurs pages. 

 

 

 

 

Je signale, qu'il ne s'agit pas de son meilleur roman.

 

Quel est donc l’intérêt de le partager avec les lecteurs ? 

 

Je l’avais conservé, car il résumait l’évolution d’un coup de foudre à une époque où la femme faisait ses premiers pas dans le domaine de l’émancipation féminine.

 

 

Je me souviens notamment d’une phrase que disait la narratrice de « mon très cher amour » qui illustre parfaitement ce que fut mai 68 pour certaines femmes.

 

 

En effet, dans cette histoire, la narratrice qui ne travaillait pas était soumise à son époux sur le plan financier.

 

Mais comme elle le raconte « Mai 68 m’avait arrachée à ma torpeur ».

 

D'ailleurs, elle deviendra agent littéraire et divorcera.

 

 

 

Quant au thème de cet ouvrage, il  est d’une grande banalité !

 

 

Il s’agit d'une rencontre entre la narratrice et un avocat trentenaire débutant dans la profession en défendant une femme de la bourgeoisie, meurtrière de son amant.

 

La narratrice l’aidera à comprendre la psychologie féminine. Il gagnera son procès, mais cela ne le rendra pas heureux.

Elle devinera que la meurtrière occupe les pensées de son amant et que parfois, il la rencontre.

Le soupçon s’installera dans leur couple.

La fin inattendue surprendra sans surprendre le lecteur et en fera une histoire très moderne pour certains ou très vieillotte pour d’autres.

 

 

 

Je ne peux pas dire que j’ai aimé ce livre, peut-être à cause de son écriture sans fioriture et sans poésie.

 

 

Par contre, son intérêt réside dans le fait qu'il campe avec précision des personnages dans une époque où les femmes luttaient pour se libérer de la tutelle masculine.

Des prises de position qui étaient plus faciles à imposer dans les milieux bourgeois, mais qui ont permis à d’autres femmes de s’en inspirer.

 

 

 

D’autre part, il résume ce que je pense aujourd'hui comme hier de certains auteurs.

 

Certains écrivent peu de livres dont on se souvient et d’autres trop de livres que l’on oublie.

 

 

Cet avis n'engage que moi bien sûr !

 

 

 






02/03/2022
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres