UN VOYAGE DANS MES LIVRES

GALLAY Claudie - "Seule Venise"

Elle est née en 1961. Plusieurs de ses romans ont remporté des prix littéraires.

 

Quelques-unes de ses œuvres

 

  • L’office des vivants,

  • Mon amour, ma vie,

  • Seule Venise,

  • Les années cerises,

  • Dans l’or du temps,

  • Les Déferlantes,

  • Détails d’Opalka, —

  • La Beauté des jours 

  • Avant l’été,

  • Victor,

 

 

 

 

 

71ayVefLnHL

 

 

 

 

 

Résumé :

 

L’héroïne âgée de 40 ans que son ami Trevor vient de quitter décide de vider son compte en banque pour partir à Venise en plein hiver.

 

Elle se réfugie dans une pension vétuste. Elle se lie avec un vieil aristocrate russe et avec un couple de jeunes danseurs.

 

En se promenant dans la ville, elle rentre dans une petite librairie, et échange avec Dino Manzoni, un passionné d'ouvrages anciens. Il lui fait  connaître Zoran Music, un peintre hanté par l’holocauste.

 

Nous marchons avec elle dans les rues de Venise en comprenant qu’elle erre dans cette ville à la recherche d’elle-même.

Le soir, elle raconte cette Venise qu’elle découvre au vieil aristocrate russe. Ce dernier lui décrit son passé de prince russe ainsi que l’amour qu’il a éprouvé pour une jeune fille dont il a perdu la trace.

 

L’héroïne de ce roman la retrouvera. Je laisse le soin aux lecteurs de deviner comment.

 

Dans ce récit, il y a aussi Carla,  la danseuse qui se confiera à elle et Dino Manzoni, le libraire qui lui redonnera le goût de vivre.

 

 

 

Que dire ?

 

 

J'avais beaucoup aimé « Les déferlantes », un livre publié en 2008 et qui avait obtenu le Grand Prix des Lectrices de ELLE 2009

 

« Seule Venise » — un roman publié en 2004 avait retenu mon attention à sa sortie. Je l’avais d’ailleurs conservé pour le relire.

 

Outre le fait que l’histoire se passe à Venise, une ville que je connais bien pour l’avoir parcouru souvent et à plusieurs reprises sous la pluie, avec le brouillard et le soleil, j’ai particulièrement apprécié la façon d’écrire de Claudie GALLAY.

 

Voir mon lien sur cette ville : ITALIE - Venise

 

Elle réussit à employer le présent en utilisant des phrases courtes qui résument parfaitement une situation, qui plongent les lecteurs dans l’atmosphère qui règne dans cette ville ou qui les laissent imaginer les personnes qu’elle rencontre et avec lesquelles, elle parle.

 

C’est un roman qui retient l’attention pour cette manière que l’auteur offre aux lecteurs de permettre à son héroïne de s’accorder du temps pour tenter de reprendre le cours de sa vie après une rupture à Venise et en décembre.

C’était un audacieux pari pour Claudie GALLAY de situer cette héroïne dans cette ville et au mois de décembre !

 

D'autres écrivains on tenté de faire vivre VENISE dans leurs romans.  Michel MOHRT de l'Académie française avec "Les dimanches de Venise" a essayé, mais il n'a pas réussi à captiver mon attention.

 

Il faut dire que la tâche n'est pas aisée.

 

 

Cet avis n'engage que moi

 

 

 

 

 



11/12/2023
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres