UN VOYAGE DANS MES LIVRES

DA COSTA Mélissa - "Tout le bleu du ciel"

Mélissa Da COSTA est née le 7 août 1990.

 

Études d’économie et gestion puis formations d’aromathérapie, naturopathie et sophrologie.

 

 

 

41tYAenAHKL

 

 

 

 

 

Résumé

 

Émile, 26 ans, condamné, à une espérance de vie de deux ans à cause d’un Alzheimer précoce publie une annonce un peu folle. Il souhaite une ou un compagnon pour partir à l’aventure en camping-car jusqu’à ce que la mort l’emporte. Il reçoit une seule réponse.

 

Émile veut fuir l’hôpital, la compassion de sa famille et de ses amis. Devant son véhicule, le jour du départ l’attend une certaine Joanne coiffée d’un grand chapeau noir.

Débute alors un voyage qui les entraîne de Roanne aux Pyrénées en passant par la Bretagne.

Joanne, une jeune femme silencieuse, s’adapte cependant à sa nouvelle vie avec ce compagnon un peu particulier.

Pendant près de 800 pages, ces deux s’apprivoisent, apprennent à s’écouter, à découvrir de magnifiques paysages, à apprécier chaque instant de leur vie et à rencontrer de belles personnes avec lesquelles ils sympathiseront.

 

La maladie d’Émile se terminera comme le début l’annonçait, par son décès.

 

Pendant cette période, Émile et Joanne déposeront leurs secrets l’un devant l’autre. Cette partie du récit riche en émotions nous révèle deux êtres très attachants.

Quant à la fin du récit que je ne dévoilerai pas ici, elle est d’une humanité bouleversante

 

 

 

 

 

 

 

Que penser de ce roman ?

 

 

L’histoire est indéniablement belle et joliment racontée surtout à partir de la dernière moitié du livre.

 

Le lecteur s’attache d’abord à la personnalité d’Émile et aux difficultés qu’il rencontre face à sa maladie. Puis, il découvre au début du voyage une Joanne mutique qui au fil des kilomètres se transforme en une jeune femme plus bavarde.

Pendant ce voyage, les paysages décrits défilent sous les yeux des lecteurs qui les découvrent ou les redécouvrent avec plaisir.

Ceux qui méconnaissent la nature apprendront les noms des plantes, leurs fonctions pour manger ou guérir.

Émile et Joanne rencontreront des gens bienveillants à qui ils apporteront de l’amour et à qui ils en donneront.

Les lecteurs remarqueront des phrases écrites par Paulo Coello, Proust ou d’autres tout aussi célèbres.

Cette dernière partie « tout le bleu du ciel » respire la fraîcheur, la simplicité comme si elle avait été rédigée par une adolescente.

 

Je dirais que « tout le bleu du ciel » fait partie de ces romans qui font du bien à ceux qui en ont besoin.

Les autres analyseront différemment la construction de ce récit.

 

 

 

 

Pourquoi, j’émets quelques réserves sur cet ouvrage ?

 

Tout d’abord, pendant au moins trois cents pages, j’ai considéré les dialogues ennuyeux et sans aucun intérêt.

 

De plus, trop de références abondaient sur Paulo Coelho, l’écologie, la méditation orientant délibérément cette histoire dans une seule direction. Son contenu peut se comparer à une recette de cuisine où trop d'ingrédients naturels ont été réunis pour réaliser un bon repas. Les affamés seront rassasiés. Les autres resteront sur leur faim.

 

Quelques explications auraient été également nécessaires pour situer certains paysages connus ou inconnus afin d’aider ceux qui ignorent la géographie de notre pays et ils sont nombreux !

 

Cette analyse ne remet pas en cause le plaisir pris à lire cette deuxième partie.

 

Et bien évidemment, cet avis n’engage que moi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



27/02/2022
4 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres