UN VOYAGE DANS MES LIVRES

TESSON Sylvain - "La panthère des neiges"

Il s’agit de :

 

– un roman   "la panthère des neiges" — Prix Renaudot 2019

et

– un documentaire sorti en 2021

 

 

 

L’aventure commença ainsi :

 

Tesson ! Je poursuis une bête depuis six ans, dit Munier. Elle se cache sur les plateaux du Tibet. J’y retourne cet hiver, je t’emmène. - Qui est-ce ? - La panthère des neiges. Une ombre magique ! - Je pensais qu’elle avait disparu, dis-je. - C’est ce qu’elle fait croire. »Sylvain Tesson, invité par le photographe animalier Vincent Munier, parcourt le Tibet oriental. Il apprend l’art de l’affût dans l’hiver et le silence. L’espoir et la tension affleurent. Et si la bête ne se montrait pas ?



Quatre personnes partirent au Tibet :

 

Sa compagne qui a filmé — Marie Amiguet

 

L’assistant-réalisateur — Léopold Jacquot

 

Sylvain TESSON – L’écrivain, baroudeur

 

Vincent MUNIER – Le photographe animalier

Né en 1976, il fut initié à la nature par son père naturaliste qui lui donna son propre appareil photographique à l’âge de 12 ans.

C’est ainsi que débuta pour lui une passion dévorante pour le monde animal qui le conduisit des forêts vosgiennes aux contrées plus lointaines pour approcher les espèces menacées.



 

 

51Bh5a8A6kL

 

 

 

 

J’ai eu la chance d’avoir entre les mains le livre lourd, blanc publié par Gallimard. J’ai ressenti une ferveur étrange en avançant dans ma lecture.

 

Cet écrivain manie le verbe avec une élégance particulière, joue avec la conjugaison, multiple les citations et les aphorismes.

C’est ce qui fait l’intérêt de ce récit. D’autant que le sujet s’y prête.

 

Certains lecteurs détesteront ou se lasseront de quelques tournures redondantes, de réflexions personnelles qui signent souvent les écrits de l’auteur, mais ils ne pourront pas affirmer qu'il n’a pas de style.



Pour ma part, j’ai été étonnée que ces deux êtres si différents s’engagent dans ce projet.

 

  • L’un, Sylvain TESSON est un écrivain baroudeur, toujours en mouvement, peu enclin à l’immobilisme et à se taire.

 

  • L’autre, Vincent MUNIER est un photographe animalier, discret, secret, silencieux et patient.



Cependant, ils ont quelque chose en commun : la poésie.

 

L’un la répand dans les phrases. L’autre la met dans ses clichés.

 

 

 

 

Je regrette cependant que "la panthère des neiges" ne soit pas plus présente dans ce récit.

Je conçois cependant que sa présence inespérée et brève ne pouvait pas permettre à Sylvain TESSON de la décrire autrement.

 

 

Cet avis n'engage que moi bien sûr !



















31/03/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres