UN VOYAGE DANS MES LIVRES

BRONTE Emily - "Les Hauts de Hurle -Vent"

Elle est née le 30 juillet 1818 et elle est morte le 19 décembre 1848.

 

C’est une poétesse et écrivaine britannique, sœur de Charlotte Brontë et d’Anne Brontë. 

 

« Les Hauts de Hurle-Vent » publié en 1847 est son seul roman.

 

 

 

 

41xJ1fv-A7L

 

 

 

 

 

 

Résumé :

 

Les faits se déroulent dans les Landes du Yorkshire en Angleterre.

 

La construction de ce récit est originale, puisque l’histoire est contée par la gouvernante Nelly, à Mr Lockwood, étranger en villégiature dans la région. Ce qui crée une mise à distance intéressante tout en la parant des émotions de la narratrice.

 

Monsieur Earnshaw ramène un enfant abandonné d’un de ses voyages.

 

Cet enfant, qui s’appelle Healtcliff, sera très mal accepté par ceux de Monsieur Earnshaw.

Le fils Hindley lui fera vivre un enfer. La fille, Catherine, éprouvera d’emblée un amour fusionnel et violent pour lui. Mais, elle se détournera de lui avec méchanceté et égoïsme pour se marier avec un certain Edgar.

 

Healtcliff se vengera, de ne pas avoir été choisi par Catherine. Il s’emploiera à détruire les deux familles avec une cruauté diabolique et en traînant toujours derrière lui le spectre de la mort .

 

 

 

Il serait nécessaire de reprendre les personnages de ce roman et de raconter en détail tous les événements survenus dans leur existence pour éclairer les lecteurs intéressés par « Les Hauts de Hurle- Vent ».

 

Mais les rebondissements sont tellement nombreux, les individus tellement durs, violents, dépourvus de morale et d’empathie qu’il faudrait un talent que je n’ai pas pour les décrire correctement.

 

 

 

Ce premier roman est d’autant plus étonnant qu’il a été écrit par une jeune femme quasi recluse. Cependant, elle possédait une vaste culture, qui vraisemblablement dut à l’époque nourrir son imagination.

 

 

 

 

Ce livre est encore aujourd’hui reconnu comme l’un des plus grands classiques de la littérature du XIXe siècle. Il a inspiré le cinéma, l’opéra, la musique, etc.).

 

J’avais lu cet ouvrage, à l’adolescence.

Le reprendre à un âge avancé n’a fait que renforcer l’opinion que j’avais sur la qualité de cette écriture. Et ce même si les situations et la façon de vivre sont bien éloignées de la nôtre.

 

Cette relecture m’a permis de comprendre combien il était alors important  de décrire avec une profusion de détails, les paysages, les vêtements, les émotions, les événements, les origines, les caractères,  etc.

 

Le livre représentait pour les lecteurs d'hier, la télévision d’aujourd’hui dans un monde où la vie ne ressemblait pas à la nôtre.

 

Il est parfois bon de comparer les époques et de s’en souvenir !

 

Cet avis n’engage que moi bien sûr !

 

 

 

 

 





23/09/2022
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres